Blog Single

Un programme nutritionnel idéal pour affronter l’hiver

Selon la médecine chinoise, l’automne est placée sous les effets du méridien du poumon (émotion de la tristesse). Il est donc indispensable de manger des aliments fortifiants qui nous donnent de la joie. Ce n ‘est pas le moment de faire un régime exigeant. Il est important de s’assurer d’un bon équilibre acido-basique et éviter les produits acidifiants (produits laitiers et sucre) pour éviter la déminéralisation. Il est aussi utile de bien nettoyer son organisme en favorisant des plantes drainantes comme l’aubier de tilleul qui permet d’éliminer les toxines et l’acide urique, qui est très bénéfique pour le foie et les reins. C’est le moment de renforcer le système immunitaire pour être prêt à affronter l’hiver. Une cure de chlorure de magnésium (ou Nigari) ou eau de Quinton (1 ampoule, 3 fois/jr) est tout à fait recommandée. Le plasma marin hypertonique permet en plus de maintenir l’équilibre acido-basique. En complément, on peut associer une prise d’échinacée qui prévient les affections hivernales et les états de faiblesse. On pourra également penser en cas de digestion difficile ou de maux de tête à des infusions de camomille et de thym (pas sur une longue durée) qui est un excellent désinfectant qui vient à bout des fermentations intestinales et que l’on peut associer à la menthe poivrée indiquée en cas de crampes digestives et de nausées. Et dans votre cuisine, n’oubliez pas, pour leurs goûts et leurs bienfaits, le curcuma bactéricide et anti-inflammatoire, la cannelle qui active la circulation de l’énergie des poumons et du foie, le gingembre tonifiant général et l’ail qui fait circuler le sang et l’énergie stagnante, très recommandé aussi pour ses propriétés antibactérienne et antifongiques (candida albicans). Aux produits laitiers, préférez les oléagineux dont le calcium présente une forme plus assimilable. Sans oublier le trio vitamines C et D et oméga 3, anti-inflammatoires.

décembre 12, 2018