Blog Single

Candidose : maux chroniques et alimentation

LA CANDIDOSE

Je me sens mal mais je ne sais pas pourquoi* !

Aujourd’hui, nombreuses sont les personnes qui se sentent mal mais ne savent pas pourquoi… Selon des études épidémiologiques récentes, 80 millions d’américains souffrent de candidose chronique et de ses conséquences. Mal connue du corps médical, la candidose est une prolifération excessive du candida albicans, bactérie intestinale qui mute en levure (champignon). Son origine est multifactorielle : antibiotiques, corticoïdes, pilule contraceptive, chimiothérapie, alimentation trop riche en sucre… La candidose chronique a pour caractéristiques de générer différents symptômes pour la même personne qui amènent à consulter différents spécialistes pour des troubles digestifs (colite, gastrite, diarrhée, constipation, ballonnements) qui peuvent se combiner avec des atteintes récidivantes des voies respiratoires (rhinite, sinusite), des troubles cutanés (eczéma, psoriasis, mycose), des pathologies inflammatoires (douleurs articulaires et musculaires), règles douloureuses, prise de poids excessive par rapport à l’apport alimentaire, des syndromes anxiodépressifs (anxiété, dépression, nervosité) et des intolérances alimentaires. En outre, les toxines produites par le champignon perturbent le système immunitaire, permettant ainsi son plus grand développement.

Le candida est capable de perturber la flore intestinale et de se développer dans toutes les muqueuses (bouche, gorge, yeux, nez, vagin, peau, estomac). La muqueuse intestinale ainsi fragilisée devient perméable et ainsi provoque des allergies et intolérances alimentaires. En outre, les toxines sécrétées par le candida qui entrent dans le flux circulatoire peuvent créer une auto-intoxication qui perturbe le fonctionnement cérébral provoquant des symptômes nerveux de type émotionnel tels que dépression, anxiété, peur, irritabilité, manque de concentration. Le candida perturbe également les fonctions hormonales et peut avoir des conséquences sur la fertilité.

Et généralement la médecine allopathique traite chaque symptôme isolément, parfois avec des antifongiques qui ne permettent qu’un soulagement éphémère et la récidive est toujours au rendez-vous.

La difficulté est de l’identifier mais il existe un traitement naturel efficace. Il est indispensable de modifier le terrain en éliminant momentanément de son alimentation tous les sucres, les produits laitiers (le lactose est le sucre du lait), les produits à base de gluten souvent accompagnés de levure (pain, gâteaux, pizza) et les fruits secs enrobés de moisissures. Il convient également de connaître la liste de ses intolérances alimentaires pour éviter les intolérances croisées qui continuent à altérer la paroi intestinale.

La stratégie anti candidose en résumé :

  • L’éviction alimentaire du gluten, produits laitiers et des intolérances alimentaires identifiées (analyses de sang par laboratoire de biologie spécialisé)
  • Une alimentation riche en chrorophylle, ail, curcuma, gingembre
  • Des compléments alimentaires (probiotiques, glutamine, EPP…) pour affaiblir le candida et agir sur la perméabilité intestinale
  • Un soutien du foie (desmodium) et du système immunitaire (vitamines C et D, oméga 3)

*Titre de l’ouvrage du Dr Philippe-Gaston BESSON

octobre 10, 2018